Le monde arabe et le général De Gaulle

Au cours du colloque «Les relations France-Monde Arabe, de Napoléon Bonaparte à Charles De Gaulle», organisé par l’Association des Etudes Internationales (A.E.I.) du 7 au 9 décembre, Jean Lacouture a évoqué les rapports de la France et du monde arabe sous le général De Gaulle en
distinguant schématiquement trois périodes.
La première qui va jusqu’à 1945 concerne essentiellement le Machrek, et plus précisément les territoires sous mandat : le Liban et la Syrie. De Gaulle s’est intéressé à l’histoire de ces pays en tant que chef du 2ème et du 3ème Bureau à Damas et son discours à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth le 30 juillet 1930 laisse beaucoup d’espoir aux Libanais. Mais la conjoncture s’aggrave et durant la Seconde Guerre mondiale, on assiste à une lutte fratricide entre les Français qui combattent les forces de l’Axe et ceux qui, dirigés par le général Henri Dentz, obéissent aux ordres de Vichy et livrent des aéroports aux Allemands. Les combats en juin 1941 sont meurtriers et s’achèvent par la victoire des forces gaullistes avec l’appui anglais. Catroux prononce un discours célèbre où il promet l’indépendance aux populations sous Mandat à la fin des hostilités. Or, cette indépendance se révèle en pointillés selon l’expression de Jean Lacouture. Catroux veut récompenser ses alliés en leur donnant leur liberté mais De Gaulle vise la grandeur de la France. En novembre 1943, un de ses hommes, le délégué Helleu commet une grave erreur en faisant arrêter le Président libanais et son équipe. L’erreur est réparée in extremis mais elle porte une ombre au tableau de la présence française. Cette ombre s’élargit au cours de l’été 1945, lorsque l’officier Oliva Roget fait bombarder le parlement de Damas pour écraser les insurgés nationalistes. La France quitte le Levant sur une tragédie.
La deuxième période a pour siège le Maghreb dans des circonstances non moins douloureuses. Le 8 mai 1945 coïncide en Algérie avec un événement dramatique : l’épisode de Sétif qui entraîne la mort de milliers d’Algériens, coupables d’avoir manifesté au cri de vive l’indépendance. De Gaulle quitte le pouvoir en janvier 1946 mais le parti qu’il crée, le Rassemblement du Peuple Français, représente une tendance conservatrice et coloniale, comme l’a rappelé le Ministre Habib Boularès. En fait le grand virage du général De Gaulle se situe en 1953 lorsqu’à Tunis un membre du R.P.F lui demande de tenir compte des intérêts locaux. En juin 1955, au cours d’une conférence de presse, il préconise un régime d’association et précise au sujet du souverain marocain qu’il l’a fait compagnon de la Libération !.. De Gaulle va utiliser des interlocuteurs arabes comme Mohamed Masmoudi pour résoudre les conflits de la région. La encontre avec Bourguiba à Rambouillet est un échec et l’a faire de Bizerte une épreuve de force. Il faudra attendre le 19 mars 1962 et les accords d’Evian pour mettre fin à cette guerre coloniale.
La troisième phase qui prend de nouveau place au Machrek, connaît elle aussi la guerre puisqu’il s’agit du conflit israélo-arabe et de la guerre des Six Jours. De Gaulle dit à Abba Eban « ne faites pas la guerre » et déclare l’embargo sur les armes destinées à Israël. Ce geste est favorablement perçu par les pays arabes. Ceux-ci retiendront du général De Gaulle l’image d’un homme qui a lutté pour la libération de son pays, qui a refusé l’inféodation à un régime autoritaire. Sa personne, son aspect chevaleresque pouvaient parler à la sensibilité des Arabes. Chez lui, l’aspect de grandeur nationale n’était pas fondamentalement lié à la colonisation.

 

Bernard LECAT


Bernard LECAT, “Le monde arabe et le général De Gaulle”, Correspondances n°15, Centre de Documentation Tunisie-Maghreb, janvier 1990

IRMC

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
IRMC (19 décembre 1990). Le monde arabe et le général De Gaulle. Le carnet de l'IRMC. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qi8a


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search