L’UMA et la CEE

Lors de son ultime séjour à Tunis en tant que commissaire européen, chargé de la politique méditerranéenne, Claude Cheysson déclarait que la Communauté Européenne préférait un Maghreb arabe uni avec des projets en commun à des projets séparés.
Alors qu’à la naissance de la C.E.E., les relations avec les pays du Maghreb étaient principalement d’ordre historique, et étaient l’apanage des pays méditerranéens signataires du Traité de Rome, celles-ci ont vite pris d’autres dimensions, d’ordre économique ou politique par exemple, dans lesquelles 6, 10 et enfin 12 pays se sont trouvés impliqués. En 1974, M. Scheel, alors président du Conseil des Communautés Européennes, déclarait “Par la Communauté, l’Allemagne est devenue un pays méditerranéen et, de ce fait, elle est engagée dans tous les problèmes qui se posent dans cette région”.
Parmi les 5 pays de l’U.M.A, seuls la Tunisie, le Maroc et l’Algérie ont des accords de coopération avec la C.E.E. depuis 1969. La signature des trois accords de coopération en 1976 était considérée comme une grande avancée dans le dialogue euro-maghrébin. Ces accords ont été révisés récemment afin de tenir compte des nouvelles données économiques, politiques et institutionnelles, notamment l’élargissement de la C.E.E. à la Grèce, à l’Espagne et au Portugal.
Avec l’entrée de ces pays, la production maghrébine perdait en grande partie son caractère complémentaire, pour entrer en concurrence directe avec les produits communautaires. Les matières premières, les hydrocarbures pour la Libye et l’Algérie, les phosphates pour la Tunisie et le Maroc, sont presque les seules catégories de produits à sortir indemnes du principe de la préférence communautaire.
Néanmoins les deux derniers élargissements ont donné à la C.E.E. une orientation beaucoup plus méditerranéenne, ce qui devrait faciliter notablement les relations entre la C.E.E. et l’U.M.A, cette dernière représentant actuellement un marché d’environ 60 M. d’habitants (100 M. en l’an 2000).
Les accords de coopération entre deux blocs comme l’U.M.A. et ta C.E.E. (320 M. de personnes) ont une autre dimension que ceux qui existent entre la C.E.E. et chacun des différents pays composant le Maghreb. A cet égard, il serait intéressant que des projets maghrébins complémentaires ou intégrés soient financés en partie dans le cadre des protocoles financiers signés entre la C.E.E. et l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. La création de l’U.M.A. va, sans doute, changer la nature des relations C.E.E. – pays maghrébins ; tout d’abord avec les trois pays du Maghreb “central”, où les prochains accords se feront dans l’optique de l’U.M.A., ensuite avec la Libye qui n’a signé aucun accord avec la C.E.E., et qui sera de fait co-signataire lorsqu’il y aura des accords C.E.E-U.M.A., et enfin avec la Mauritanie, qui est le seul pays de l’U.M.A. à être signataire des accords de Lomé et sera à la fois A.C.P. et U.M.A.
De même que la C.E.E. a des rapports avec d’autres groupements de pays comme l’A.E.L.E. (Association Européenne
de Libre Echange), l’U.M.A. pourrait intensifier ses relations avec les pays du Machrek par le biais du Conseil de Coopération Economique nouvellement créé, ou le Conseil de Coopération du Golfe qui existe déjà.
Le deuxième “Forum méditerranéen” qui doit avoir lieu en mai à Tanger et qui réunira sept pays méditerranéens de la
C.E.E. et de l’U.M.A., ne pourra-t-il pas être l’esquisse d’un espace méditerranéen ?


Loïc CAHIERRE


Loic Cahierre, “L’UMA et la CEE”, Correspondances n°6, Centre de Documentation Tunisie-Maghreb, avril 1989

IRMC

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
IRMC (9 décembre 1989). L’UMA et la CEE. Le carnet de l'IRMC. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qi6x


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search