Bicentenaire de la Révolution française

1789, *l’année dans pareille” selon l ’expression de Michel Winock dont la chronique est parue l’été dernier dans le journal “Le Monde”.
1789-1989, deux cents ans pendant lesquels la République Française s’est édifiée. En un temps où les droits de l’homme semblent devenir plus que jamais le grand thème des relations internationales, le Bicentenaire de la Révolution Française revêt une importance particulière.
A cette occasion, le CDTM, abordant l ’événement sous l’angle des sciences humaines et sociales, se propose d’organiser une série de conférences qui illustreront aussi bien les grands enjeux de “1789” que le débat d ’idées suscité depuis deux siècles par ce grand moment historique.
Pour ce faire, quatre thèmes ont été choisis :
* Droits de l ’homme, libertés et démocratie
* Les idéologies révolutionnaires
* Etat, état de droit et laïcité
* Révolution, art et culture
Correspondances“ suivra ces événements et en rendra compte. Une page sera consacrée chaque mois au bicentenaire. Nous y présenterons les principaux ouvrages parus ou à paraître, disponibles à la Bibliothèque Charles De Gaulle ainsi qu’une chronologie mensuelle des principaux événements de l ’année 1789.

1789 : Une chronologie des événements courants
8 août 1788 : Convocation des Etats Généraux.

5 déc. 1788 : Le Parlement décide le doublement de la représentation du Tiers Etat.

24 janv. 1789 : Parution des lettres de convocation et du règlement électoral,

janv.-fév.1789 : Début de la campagne électorale.


LA REVOLUTION FRANCAISE ET LE MAGHREB

Les 16 et 17 décembre dernier, s’est tenue à Tunis une table ronde organisée par la Société Tunisienne d’Etude du XVIIIème siècle sur “La Révolution Française et le Maghreb” afin de préparer le colloque qui aura lieu à Tunis en novembre 1989 et qui portera sur le même thème.

Cette table ronde avait pour but d’en définir les thèmes et les axes principaux. Trois sujets de réflexion avaient été proposés : le Maghreb pendant la Révolution Française ; le retentissement des idéaux de la Révolution Française dans le monde arabo-musulman aux XIXème et XXème siècles ;
Regards et opinions des européens sur le Maghreb au XVIIIème siècle et pendant la Révolution Française.
Deux séries d’éléments sont apparues à la lumière des différentes contributions et discussions.
Sur le plan historique, un panorama de la situation France-Maghreb de l’époque a été brossé. Ont été soulignés l’importance de la “course” dans les rapports Europe-Maghreb, la singularité de la Tunisie, soutenant de façon implicite les intérêts de la France révolutionnaire en Méditerranée, la place des échanges économiques entre le Nord et le Sud de la Méditerranée occidentale, le choc éprouvé face aux bouleversements français puis européens, choc direct ou différé comme l’attestent les mouvements de réformes du XIXème siècle. A cet égard, il fut intéressant de noter le regard porté sur la Révolution par un ’Alim algérien contemporain, qui dans ses écrits soulignait, surtout, les atteintes portées par la Révolution à l’Eglise. Abordant ensuite les conséquences ultérieures de la Révolution, les différents intervenants ont mis successivement l’accent sur : l’abolition de l’esclavage en Tunisie en 1846, les influences sur les nationalistes maghrébins à la fin du XIXème siècle et dans la première moitié au XXème siècle, ou encore sur la littérature arabe du XXème siècle, avec des hommes tels que Ahmed Chaouki, Mohamed Hussein Heikal ou Taha Hussein.
Sur le plan méthodologique, après de longues discussions, il a été décidé de mettre l’accent sur les sources maghrébines de la Révolution Française, afin d’y puiser des éléments d’analyse sur la perception de cet événement majeur en Afrique du Nord. A cet effet, un répertoire devrait être constitué dans les mois qui viennent.
De plus les limites tant géographiques que chronologiques nécessaires à une bonne définition du sujet ont été débattues. Faudra-t-il adopter une démarche qui s’étendrait à l’ensemble du monde arabe ou ne choisir que l’angle maghrébin ? Devra-t-on se limiter aux influences directes ou aborder également celles que l’on peut retrouver au sein des programmes politiques des mouvements nationalistes du XXème siècle ?
Sur le plan géographique, il a été démontré que la Révolution Française avait été connue et analysée au Maghreb par l’intermédiaire d’intellectuels égyptiens ou libanais. Il paraît donc essentiel d’associer le Machrek à l’entreprise. Quant aux limites temporelles du colloque, il semble que l’on couvrira les deux siècles qui nous séparent de 1789.
Cette table ronde aura donc permis de faire un tour d’horizon des thèmes et approches qu’il sera nécessaire de traiter afin de préparer et réaliser le futur colloque.

B.F


Pour citer ce billet : “ La Révolution française et le Maghreb”, in Correspondances n°3, Centre de Documentation Tunisie-Maghreb, janvier 1989

IRMC

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
IRMC (1 décembre 1989). Bicentenaire de la Révolution française. Le carnet de l'IRMC. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qi6c


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search