[VIENT DE PARAITRE] Première Guerre mondiale, panislamisme et nationalisme tunisien. Parcours de figures tunisiennes en Allemagne au début du XXe siècle

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage de Iman Hajji, Première Guerre mondiale, panislamisme et nationalisme tunisien. Parcours de figures tunisiennes en Allemagne au début du XXe siècle, paru le 7 juillet 2022 aux éditions IRMC/Karthala, dans la collection “Maghreb contemporain : nouvelles lectures, nouveaux savoirs”.
Cet ouvrage examine la politique orientale menée par les autorités allemandes en situation de rivalité avec les puissances britannique et française et le tropisme en faveur de l’ottomanisme ayant conduit une pléiade d’intellectuels tunisiens à établir des liens avec des représentants allemands, jusqu’à séjourner en Allemagne au cours du premier conflit mondial.

L’ouvrage n’est pas encore disponible à l’IRMC. Pour en faire l’acquisition, il est disponible sur le site des éditions Karthala.

Présentation : Lié au thème du mouvement national tunisien dans le contexte du protectorat français imposé à la Tunisie, cet ouvrage s’inscrit dans le champ de l’histoire des idées. Il examine la politique orientale menée par les autorités allemandes en situation de rivalité avec les puissances britannique et française et le tropisme en faveur de l’ottomanisme ayant conduit une pléiade d’intellectuels tunisiens à établir des liens avec des représentants allemands, jusqu’à séjourner en Allemagne, de manière plus ou moins durable, au cours du premier conflit mondial.

L’ouvrage est consacré à l’exploration des liens entre cinq intellectuels tunisiens exilés, notamment Salih as-Sarif at-Tunisi, Muhammad al-Hidr Husayn, Ali et Muhammad Bach Hamba et Muhammad Ali al-Hammi, marqués par la cristallisation de la lutte contre la colonisation et la promotion du panislamisme par les Ottomans. Il montre comment se sont formées des affinités idéologiques et une communauté d’intérêts entre ces penseurs, d’un côté, et des hommes politiques allemands, de l’autre. Évitant la recherche classique des influences, l’auteur opte pour l’étude des interactions entre le parcours individuel et l’histoire globale qui permet également d’éclairer l’actualité. L’étude nous montre, entre autres, comment l’idée du gihād a été ressuscitée et instrumentalisée par les services secrets allemands, qui ont tenté de soulever les peuples des pays musulmans et comment ces mêmes services secrets ont pu s’appuyer sur le soutien des militants panislamistes et/ou nationalistes. La décolonisation viendra presque quatre décennies plus tard. Ainsi, cet ouvrage touche à un vécu amer et traumatique dont nous vivons encore aujourd’hui les répercussions et les retours du refoulé.

À propos de l’auteure : Iman Hajji est docteure en linguistique, littérature et civilisation arabes, spécialiste en islamologie et en histoire contemporaine des pays arabes et de l’islam. Elle est chercheure associée au laboratoire Triangle à l’ENS Lyon, professeure certifiée d’allemand au collège de Meyzieu et enseignante vacataire à l’Université Jean Moulin (Lyon 3). Ses recherches portent sur le réformisme musulman du XIXe et du début du XXe siècle et l’histoire croisée des penseurs et acteurs musulmans et occidentaux de cette même époque.

IRMC

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search