Webinaire « Destination Tunisie : Evolution des régimes frontaliers et trajectoires de déplacement des Syriens dans les pays du Sud » le 8 février 2022 (Réseau MADAR Plus, MECAM, MMC)

Ce séminaire est organisé par le MECAM, le Centre sur la Migration Mixte (MMC) et le réseau MADAR. Il explorera les trajectoires de fuite des Syriens vers la Tunisie, et sera modéré par Marouen Taleb (IRMC).

La conférence se déroulera virtuellement. Inscrivez-vous sur ce lien !

Programme

17:00- 17:10 (CET) Ouverture du panel par Dr. Wael Garnaoui (fondateur du Border Studies Group, Université de Sousse)

17:10-17.40 (CET) Aperçu des trajectoires de fuite des Syriens vers la Tunisie

  • Dr. Ann Zuntz (MECAM & Université d’Edimbourg)
  • Marwen Bounab (MADAR et Université de Sousse)
  • Asma Ben Hadj Hassen (Centre sur la Migration Mixte)

17:40-17:50 (CET) Syriens en Tunisie : aperçus de 4Mi sur les itinéraires, les expériences et les intentions de voyage, par Francesco Teo Ficcarelli (Centre sur la Migration Mixte (MMC)

17.50-18.00 (CET) Remarques du modérateur, Dr. Marouen Taleb (Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, Tunis)

18:00-18:30 (CET) Q&A

La première moitié du webinaire donnera un aperçu des trajectoires de fuite des Syriens vers la Tunisie, en présentant les résultats d’un récent travail ethnographique de terrain mené par le Dr Ann Zuntz. La recherche comprend des entretiens avec des ménages syriens, des décideurs politiques et des fournisseurs d’aide en Tunisie ; il redirige l’attention des voyages Sud-Nord à travers la Méditerranée vers le mouvement Sud-Sud. L’étude démontre comment la migration d’avant-guerre et les liens commerciaux entre la Syrie et la Tunisie et le paysage migratoire complexe de la Tunisie ont façonné les conditions d’arrivée des Syriens. L’évolution des régimes frontaliers dans les pays d’accueil arabes a réorganisé les mouvements syriens à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, forçant les Syriens les plus pauvres à emprunter les itinéraires les plus longs, les plus dangereux et les plus chers pour atteindre la Tunisie.

MMC clôturera le webinaire avec des informations tirées des données d’enquêtes quantitatives recueillies au cours des deux dernières années auprès des Syriens résidant en Tunisie, qui mettront en lumière les itinéraires empruntés les plus courants, les expériences de voyage et les intentions pour l’avenir.

Après les présentations, Marouen Taleb répondra avec ses commentaires et mènera la session de questions-réponses.

Biographies des intervenants :

Dr. Ann-Christin Zuntz (MECAM et Université d’Edimbourg)

Dr. Ann-Christin Zuntz est maître de conférences en anthropologie du développement à l’université d’Édimbourg. Elle est anthropologue économique, avec un accent sur les intersections du travail, des migrations (forcées) et du genre, en Méditerranée. Depuis 2015, Ann a mené un travail de terrain en personne avec des Syriens déplacés en Jordanie, en Turquie, en Tunisie et en Bulgarie, et, à distance, en Irak, au Liban et en Syrie. Parlant couramment l’arabe levantin, elle est spécialisée dans la recherche avec les populations déplacées dans les zones rurales difficiles à atteindre, et avec les femmes réfugiées. Elle mène des recherches en collaboration avec des universitaires syriens au sein du réseau One Health FIELD. En tant que chercheuse principale du projet 2020/21 Refugee Labour under Lockdown financé par l’AHRC, Ann s’est associée à des universitaires syriens affiliés au Council for At-Risk Academics, et à la coopérative turque à but non lucratif Development Workshop pour étudier l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les ouvriers agricoles syriens au Moyen-Orient. Les données ethnographiques à distance issues de ce projet ont alimenté un roman graphique, disponible en anglais, en turc et en arabe à l’adresse suivante : https://www.onehealthfieldnetwork.org/refugee-labour-under-lockdown.

Depuis novembre 2021, le nouveau projet FIELD SONGS d’Ann, financé par l’AHRC, étudie le potentiel des chants traditionnels de récolte des réfugiés syriens et du patrimoine culturel immatériel pour informer les politiques de développement durable au Moyen-Orient. Cette recherche est une collaboration avec deux organisations dirigées par des Syriens, expertes en sciences agricoles et en arts et sciences humaines, et implique des ateliers de musique et un travail de terrain sur les sites de travail agricole avec des ouvriers et des musiciens syriens dans le sud de la Turquie (https://www.onehealthfieldnetwork.org/field-songs). En 2021, Ann a remporté le prix du meilleur article de la Syrian Studies Association pour son article “Refugees’ Transnational Livelihoods and Remittances : Syrian Mobilities in the Middle East Before and After 2011”, publié dans le volume 34(2) du Journal of Refugee Studies.

Asma Ben Hadj Hassen (Centre sur la Migration Mixte)

Asma Ben Hadj Hassen est assistante de recherche au Centre sur la Migration Mixte en Afrique du Nord (MMC). Elle participe à la collecte et l’analyse des données qualitatives et quantitatives. Avant de rejoindre MMC, elle a travaillé sur plusieurs projets de recherche, sur une variété de sujets tels que la migration, le genre, le trafic humain et la politique africaine. Asma est titulaire d’une licence en études françaises et d’un Master en étude Africaine de l’Université de Sousse en Tunisie. Sa thèse portait sur les expériences migratoires des travailleuses subsahariennes en Tunisie après 2011.

Marwen Bounab (MADAR et Université de Sousse)

Marwen Bounab est l’administrateur MADAR basé à l’Université de Sousse. Il détient un Master en études culturelles au sein de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université de Sousse. Sa thèse intitulée ‘Evaluation de l’héritage de L’Apartheid en Afrique du Sud : Examen critique des manifestations étudiantes’ a critiqué les inégalités sociales, ethniques et économiques et leurs répercussions sur la définition d’accès à l’enseignement supérieur. Il a rejoint pour 10 mois le Conseil Tunisien pour les Réfugiés, partenaire du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés en tant qu’Assistant de Terrain. Il a également participé à deux projets de recherche notamment ‘Migrants in Countries in Crisis’ et ‘Power2Youth : Freedom, Dignity and Justice : A Comprehensive Approach to the Understanding of Youth Exclusion and the Perspectives for inclusion and Global Change in the South and East Mediterranean’ sous la supérvision du Professeur Hassan Boubakri, Président du Centre de Tunis pour la Migration et L’Asile (CETUMA).

Francesco Teo Ficcarelli (Centre sur la Migration Mixte)

Francesco Teo Ficcarelli est chargé de la gestion de l’information au Centre sur la Migration Mixte en Afrique du Nord (MMC) et est basé à Tunis. Avant de rejoindre l’équipe de MMC, il a travaillé pour un certain nombre d’ONG (IPA, REACH, ACTED, ICARDA) en menant des études d’évaluation d’impact, des évaluations des besoins et des activités de S&E dans les secteurs humanitaires et de développement. Il possède une expérience conséquente en méthodes de collecte, de gestion et d’analyse des données. Teo a une formation en économie et en relations internationales. Il est titulaire d’une licence en études européennes de Royal Holloway, Université de Londres, et d’un Master en développement économique local de l’école d’économie et de sciences politiques de Londres.

Dr. Marouen Taleb, (Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain)

Dr. Marouen Taleb est chercheur postdoctoral à l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (CNRS), où il co-dirige la composante scientifique du projet « ProGreS Migration/GLM » financé par l’Agence Française de Développement (AFD). Il est titulaire d’une maîtrise en géographie économique et d’un doctorat en urbanisme et développement de l’École nationale d’architecture et d’urbanisme de Tunis. Sa thèse de doctorat portait sur la croissance des activités industrielles non réglementaires dans les zones suburbaines de Tunis. Actuellement, ses domaines de recherche comprennent la planification spatiale en relation avec le développement économique et les modèles de gouvernance, la migration, la gouvernance locale et la décentralisation dans les pays d’Afrique du Nord. Marouen travaille également comme consultant expert pour les programmes d’urbanisme et de développement dans les pays africains et arabes.

Merian Centre for Advanced Studies in the Maghreb (MECAM)

Le MECAM, fondé en 2020, est une plateforme d’échanges scientifiques régionaux et internationaux en Tunisie autour du thème central “Imagining Futures – Dealing with Disparity”. Le centre est situé à l’Université de Tunis. Ses travaux de recherche se concentrent sur les effets de la disparité multidimensionnelle sur les modèles, les visions et les idées du futur. L’agenda de recherche du MECAM se concentre sur les questions d’esthétique et de pratique culturelle, d’inégalité et de mobilité, de mémoire et de justice, de ressources et de durabilité, ainsi que d’identités et de croyances.

MECAM est une initiative conjointe d’un consortium de sept institutions de recherche tunisiennes et allemandes : Il est coordonné par la Philipps-Universität Marburg et l’Université de Tunis et soutenu par l’Universität Leipzig, German Institute of Global and Area Studies (GIGA) à Hambourg, le Forum Transregionale Studien à Berlin, l’Institut Tunisien des Études Stratégiques (ITES) à Tunis, et l’Université de Sfax.

Pour en savoir plus : https://mecam.tn/?lang=fr

Centre sur la Migration Mixte (MMC) Afrique du Nord

Le Centre sur la Migration Mixte (MMC) en Afrique du Nord fait partie du réseau mondial MMC – une source majeure pour des données indépendantes, de qualité, pour la recherche, l’analyse et le développement des politiques sur la migration mixte. MMC Afrique du Nord fournit des preuves et une expertise sur les flux de migration mixte et les dynamiques des personnes en situation de mobilité, principalement de l’Afrique de l’Ouest et de l’Est vers et à travers les pays d’Afrique du Nord. Les principaux pays ciblés sont l’Algérie, l’Égypte, la Libye, le Maroc, le Soudan et la Tunisie. Le MMC fait partie du Conseil danois pour les réfugiés (DRC) et est régi par celui-ci. La position du MMC ne reflète pas nécessairement la position du DRC.

Pour en savoir plus : https://mixedmigration.org/

MADAR Network Plus

Le Maghreb Action on Displacement and Rights (MADAR مدار arabe pour ‘voie’ – Action Maghreb sur les déplacements et les droits) vise à améliorer la protection humanitaire des personnes déplacées vulnérables en contexte de conflit dans la région du Maghreb central, en Algérie, au Maroc et en Tunisie. L’objectif de MADAR est de faciliter les collaborations de recherche et de soutenir des projets qui s’appuient sur l’expertise régionale de chercheurs britanniques et Maghrébins qui travaillent dans les domaines des arts, des sciences humaines et des sciences sociales et politiques.

Pour en savoir plus : https://madar-network.org/fr/

IRMC

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search