Séminaire « Économie politique de la Tunisie et du Maghreb. Des années 1980 aux défis du temps présent : Quel modèle économique dans le Maghreb mondialisé ? »

Pierre Vermeren

Retardé et ralenti par la crise du Covid-19 et ses contraintes, le séminaire de recherche en histoire économique du Maghreb contemporain intitulé « Économie politique de la Tunisie et du Maghreb. Des années 1980 aux défis du temps présent : Quel modèle économique dans le Maghreb mondialisé ? », sous la direction de Pierre Vermeren (chercheur en délégation CNRS à l’IRMC-Paris 1), a tenu ses deux premières séances en présentiel et Facebook live les 12 novembre et 11 décembre 2020.Ce séminaire annuel réunit des historiens de l’économie, des économistes et des praticiens de la vie économique. Il s’intéresse à l’histoire économique récente du Maghreb qui a vécu des chocs économiques considérables depuis les années 1980.

Delayed and slowed down by the crisis of the covid and its constraints, the research seminar in economic history of the contemporary Maghreb entitled “Political Economy of Tunisia and the Maghreb. From the 1980s to the challenges of the present: What economic model in the globalized Maghreb?”, under the direction of Pierre Vermeren (researcher in CNRS delegation at the IRMC-Paris 1), held its first two sessions in person and Facebook live on November 12 and December 11, 2020. This annual seminar brings together economic historians, economists and practitioners of economic life. It focuses on the recent economic history of the Maghreb, which has experienced considerable economic shocks since the 1980s.

بعد تأخير عقدت الندوة البحثية في التاريخ الاقتصادي للمغرب العربي المعاصر، و عنوانها « الاقتصاد السياسي لتونس والمغرب العربي ». من الثمانينيات إلى تحديات الزمن الراهن أي نموذج اقتصادي في المغرب العربي المعولم ؟ »، تحت إشراف بيار فيرموران (باحث مفوض من المركز الوطني للبحث العلمي بمعهد البحوث المغاربية المعاصرة – باريس 1)، حصتيها الأولتين حضوريا و على الفيسبوك يومي 12 نوفمبر و 11 ديسمبر 2020. تجمع هذه الندوة السنوية بين المؤرخين الإقتصاديين و الإقتصاديين و الممارسين الإقتصاديين. أين تهتم بالتاريخ الإقتصادي الحديث للمغرب العربي الذي شهد صدمات إقتصادية كبيرة منذ الثمانينات.


 

Après le succès relatif ou le semi-échec des politiques de développement lancées au lendemain des indépendances, les pays du Maghreb ont traversé, au cours de la décennie 1980, la crise de la dette et des matières premières, dont le contre-choc pétrolier de 1986, qui ont jeté ces pays dans des crises politiques et sociales. Les politiques néo-libérales engagées pour faire face à la survenue de ces évènements ont visé la résorption des déficits et des déséquilibres les plus manifestes, avec la perspective d’une intégration des économies du Maghreb dans la zone économique européenne en formation. Toutefois, l’accélération de la mondialisation, avec la sinisation de l’économie industrielle mondiale et l’entrée de la Chine dans l’OMC (2004) ont à nouveau bouleversé ces perspectives. Alors que le Maghreb reste économiquement divisé et morcelé, le rapprochement de ses économies avec l’UE n’a pas permis l’industrialisation désirée ; c’est manifestement l’une des causes des « printemps arabes ». Comment sortir de ces impasses et construire des perspectives économiques soutenables pour un Maghreb de l’après pétrole entre Afrique et Europe ?

Après un retour sur le choc des années 1980 et les crises de la mondialisation, ce séminaire de recherche invite à réfléchir aux perspectives économiques de la région avec une approche d’histoire et d’économie politique.

Les deux premières séances (sur les huit prévues) ont porté sur les héritages économiques et le choc des années 1980. La séance du 12 novembre 2020, présentée par l’historien de l’économie Mohamed Sassi et l’historien Pierre Vermeren a traité du « choc de la mondialisation sur les économies régionales au cours des années 1980 », qui ont bousculé le Maghreb en le faisant véritablement entrer par étapes dans la mondialisation libérale. Les politiques d’ouverture, les réformes structurelles et les privatisations, la dé-socialisation des économies sont les réponses des États et de leurs bailleurs aux impasses de la période précédente dévoilées par les crises économiques et sociales des années 1978-1990.

La séance du 11 décembre 2020 a été présentée par les économistes Béchir Talbi et Christian Morisson. Elle a porté sur « Les héritages de l’économie tunisienne, tourisme, rente, ajustement structurel ». La Tunisie constitue un cas intéressant de sortie de l’économie socialiste relativement fermée des années 1960 en faveur d’une ouverture assumée aux marchés européens et méditerranéens. La croissance est tirée par l’industrialisation et la spécialisation du pays qui crée une dynamique vertueuse et nourrit la croissance, sans toutefois parvenir à résorber les déséquilibres extérieurs. Durant cette phase (années 1970-1980), l’État joue un rôle moteur grâce à ses politiques publiques (infrastructures, politique scolaire) en appui de l’industrialisation. En dépit des déséquilibres, la croissance des niveaux de vie et la résorption des écarts avec l’Algérie voisine est une réalité. On assiste à une homogénéisation des économies du Maghreb en dépit des modèles de développement et des ressources qui sont variables d’un pays à l’autre.

La séance du 16 février 2021 a, à nouveau, donné la parole à Pierre Vermeren et Mohamed Sassi. Elle a porté sur les relations entre la Tunisie et l’Union européenne dans les années 1990. Au milieu de la décennie, un nouveau saut quantitatif décisif en faveur de l’ouverture des frontières avec l’Union européenne exige une redoutable préparation de l’économie tunisienne.

Les séances de ce séminaire se déroulent les jeudis à la bibliothèque de l’IRMC et par Facebook live de 16h à 18h (horaires Covid).

Béchir Talbi

Mohamed Sassi

IRMC

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search