Archives par mot-clé : documentation

La documentation à l’IRMC

Kh. El JomniTitulaire d’une Maîtrise en Documentation, Bibliothéconomie et Archives de l’Institut Supérieur de Documentation (Tunisie) et après avoir suivi les cours post-maitrise de Multimédia et art de l’image, j’ai rejoint l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain en septembre 2005. Documentaliste, j’assure diverses taches de la chaîne documentaire. En effet, outre le service d’accueil en bibliothèque, j’assure le dépouillement des articles de périodiques, relatifs aux différents domaines des sciences humaines et sociales en général, traitant de l’ensemble ou de chacun des pays du Maghreb et parus en langues française, anglaise et arabe.

Depuis ma prise de fonction, j’ai participé à la recotification et au reclassement du fonds des brochures et des ouvrages tout en passant d’un classement systématique à un classement par format. J’ai également inventorié le fonds de la Résidence, qui est un fonds très intéressant, contenant la liste des publications officielles et semi-officielles de la Résidence de France en Tunisie et qui couvre la période de 1881 à 1956. J’ai en outre dépouillé la Revue tunisienne éditée à l’époque par l’Institut de Carthage. Le travail à l’IRMC offre une perspective intéressante pour étudier le Maghreb contemporain mais aussi son passé, dans les secteurs liés aux sciences humaines. L’IRMC ayant pour mission de mettre les connaissances à la disposition des chercheurs, le documentaliste se doit de rechercher les meilleurs moyens intellectuels et de communication en vue de présenter les moindres détails du fonds qu’il traite, avec respect de l’information et en toute objectivité (de forme ou de contenu).

Publié en mai 2013 dans la Lettre de l’IRMC n°11

Khaled ELJOMNI

Documentaliste à la bibliothèque de l’IRMC.

Pour citer ce billet : Khaled ElJomni, « La documentation à l’IRMC », Le Carnet de l’IRMC, 01 juillet 2013. [En ligne] http://irmc.hypotheses.org/999

irmc

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

27 Volontaires Internationaux (VI) ont traversé la vie de l’IRMC de 1992 à 2013

volontariat
© Dave / Fotolia

Appelés VSN (Volontaires du Service National) puis CSN (Coopérants du Service National) puis VI (Volontaires Internationaux), en poste pour une année (et certains pour deux années), ils ont grandement participé aux activités de l’IRMC et y ont accompagné la recherche, tant dans le service documentation, dont certains spécialisés en cartographie, que dans le service publication et informatique. Certains sont devenus boursiers, chercheurs, universitaires et l’IRMC les a retrouvés au cours de son histoire.

VSN – Documentalistes

1-Stéphane Ventos (1991-1992), documentaliste

2-Dominique Valerian (1992-1993), documentaliste

CSN – Documentalistes et secrétaires de rédaction (Correspondances)

3-Jean-Pierre Cassarino (1993-1994), documentaliste

4-Nicolas Puig (1993-1994), documentaliste

5-Johan Gatty (1994), documentaliste

6-Benoit Eugene (1995-1996), documentaliste

7-Mehdi Remili (1995-1996), documentaliste

8-Elisabeth Dentan (1996-1997), documentaliste

9-Franck Moroy (1996-1997), documentaliste et secrétaire de rédaction

10-Marco Mosca (1998-1999), documentaliste

11-Sylvain Grisot (1999-2000), documentaliste et secrétaire de rédaction

12-Blaise Deltombe (2001-2002), documentaliste, secrétaire de rédaction et gestion du site internet

13-Frederic Arcens (2001-2002), documentaliste et cartographe

VI – Documentalistes, secrétaires de rédaction, rédacteur du bulletin électronique et informaticiens webmaster

14-Laurent Montgobert (2002-2003), secrétaire de rédaction et gestion du site internet

15-Hélène Chauve (2002-2003), documentaliste et cartographe

16-Vanessa Litmanowicz (2003-2004), secrétaire de rédaction et gestion du site internet

17-Mathieu Coulon (2003-2005), documentaliste et cartographe

18-Cédric-Arnaud Gauthier (2004-2006), webmaster, rédacteur IRMC’Com

19-Marion Defaut (2005-2006), documentaliste

20-Emilie Maiseau (2007-2009), documentaliste

21-Guillaume Hilt (2006-2007), webmaster, rédacteur IRMC’Com

22-Sandrine Della Valle (2007-2008), webmaster, rédacteur IRMC’Com

23-Romain Costa (2009-2011), documentaliste et secrétaire de rédaction

24-Yann Le Mouel (2009-2010), informaticien et webmaster

25-Pauline Derlon (2011-2013), documentaliste

26-Remi Valentie (2011-2013), informaticien et webmaster

27-Alexandra Nobile (2013-…), documentaliste

 

L’IRMC souhaitait tous leur rendre hommage dans le cadre de l’anniversaire des 20 ans de l’Institut. Cette liste à été publiée en mai 2013 dans la Lettre de l’IRMC n°11

irmc

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Un nouveau service en ligne IRMC : L’annuaire des centres de documentation tunisiens en sciences humaines et sociales

Le service documentation de l’IRMC présente son nouveau service en ligne : L’annuaire des centre de documentation tunisiens en sciences humaines et sociales.

De quoi s’agit il ?

Cet annuaire recense une centaine de bibliothèques, centres de documentation et autres structures documentaires se rattachant à la recherche en sciences humaines et sociales, en Tunisie.

Vous y retrouvez les informations qui comptent (Localisation / Espaces numériques / Contact…) pour chacunes des structures répertoriées.

Pourquoi un tel service ? 

L’outil s’adresse avant tout aux chercheurs et aux étudiants travaillant en Tunisie, mais reste accessible à chaque  internaute.

Son objectif est de palier l’absence de répertoire de structures documentaires en Tunisie et donc, de faire économiser un temps précieux aux chercheurs en centralisant l’information dans un annuaire.

Comment fonctionne l’annuaire ? 

Les informations sont maintenues à jour par le service documentation de l’IRMC. Néanmoins, conformément aux principes du Web 2.0, chaque internaute peut contribuer à ce maintient en fournissant des informations à jour, en toute simplicité. A terme, les structures documentaires elles même maintiendront à jour les informations qui les concernent!

Conçu et réalisé avec les technologies les plus récentes en matière d’application internet/intranet, l’outil propose des interfaces ergonomiques et intuitives permettant de rechercher  (classement par type, domaine…) et de localiser (vision cartographique) les centres. Un manuel d’utilisation présentant en détails les différentes fonctionnalités proposées est disponible en version numérique, sur la page d’accueil de l’outil (http://intranet.irmcmaghreb.org/centredoc/index/accueil).

Comment accéder à l’annuaire ?

Pour accéder à l’annuaire, rendez-vous à l’adresse http://intranet.irmcmaghreb.org, rubrique « Bibliothèque » puis « Centres de documentation« , ou cliquez ici.

En espérant que cette application vous sera utile!

Le service documentation de l’IRMC.

Istex : projet et enquête pour un nouvel outil à destination des chercheurs

Lancé officiellement en avril 2012, le projet ISTEX (Initiative d’excellence de l’Information Scientifique et Technique) dont le mot d’ordre est « l’excellence documentaire pour tous » vient d’ouvrir son site web dédié.

Ce projet a pour principaux objectifs :

  • offrir un accès en ligne à un grand corpus de collections rétrospectives de la littérature scientifique dans toutes les disciplines à l’ensemble de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • renforcer la recherche et l’enseignement supérieur français sur la scène mondiale

ISTEX s’engage ainsi à « construire le socle de la bibliothèque scientifique numérique nationale ».

Les auteurs et acteurs du projet

Initié par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR), ce projet d’envergure nationale associe quatre partenaires : le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur (ABES), le Consortium Universitaire de Publications Numériques (Couperin1), et l’Université de Lorraine agissant pour le compte de la Conférence des Présidents d’Université (CPU).

Ce projet repose également sur la participation active d’autres acteurs : les chercheurs et enseignants-chercheurs à qui ce projet est destiné et les professionnels des structures documentaires qui assureront la communication du projet et aideront à l’expression des besoins en ressources.

Les étapes du projet :

Le projet se déploie en deux étapes :

  • Première étape, celle d’un vaste programme d’acquisition de ressources scientifiques (plusieurs millions de documents numériques) qui regrouperont un ensemble de collections rétrospectives composées de revues, livres électroniques ; corpus de documents patrimoniaux numérisés, bases de données…
  • La seconde étape consiste en la création de la plateforme ISTEX qui hébergera l’ensemble des données. Entre autre, la plateforme permettra aux utilisateurs un accès systématique vers le texte intégral du document ; un moteur de recherche avec des modalités spécifiques d’interrogation et de téléchargement, des services de traitement des données (extraction de données, fouille de textes, production de synthèses documentaires et de corpus terminologiques…)

Laccès aux ressources documentaires pourra être disponible dès début 2013 via les sites Internet des éditeurs, puis en 2014 via la plateforme ISTEX.

L’enquête

Afin de cibler aux mieux les attentes des chercheurs, le projet ISTEX fait appel directement aux chercheurs via une enquête. En effet, les acquisitions seront déterminées en fonction des besoins recensés dans les différentes communautés.

Cette enquête, est disponible à l’adresse suivante : http://enquete.inist.fr/launay/istex/istex.hyp?lang=FR&query=input&format=html .

Elle constituera donc une base pour la sélection des ressources, effectuée par un comité de pilotage chargé de valider les choix et de hiérarchiser les priorités d’acquisitions en veillant aux équilibres disciplinaires.

 

Pour citer ce billet : Pauline Derlon, « ISTEX : projet et enquête pour un nouvel outil à destination des chercheurs », Le Carnet de l’IRMC, 18 septembre 2012. [En ligne] http://irmc.hypotheses.org/507

Actualités de la bibliothèque

Outre les tâches habituelles (commande de nouveautés), l’année 2011 a été marquée par la valorisation des fonds anciens, notamment, celui de la bibliothèque privée du Résident général de France à Tunis.

Valorisation du fonds de la bibliothèque privée du Résident général de France

L’intégration du fonds (ouvrages et périodiques) de la bibliothèque privée du Résident général de France a été faite depuis la création de l’IRMC. En 2011, il a été jugé important non seulement de conserver mais aussi de valoriser une partie de ces fonds anciens, particulièrement les publications officielles et semi-officielles des ministères sous le Protectorat français. Ainsi, il a été décidé de le finaliser, d’harmoniser les mots clefs ainsi que les collectivités éditrices avec l’ensemble du fonds.

Dépouillement de la Revue tunisienne

Editée à l’époque par l’Institut de Carthage, La Revue Tunisienne (trimestrielle 1894 à 1948 devient Les cahiers de Tunisie à partir de 1953). Parmi les revues les plus importantes de la période du Protectorat français, son objectif était de faire paraître des articles sur l’Afrique du Nord et particulièrement la Tunisie. On note la richesse des thèmes abordés, les articles portent sur des disciplines variées : les sciences de l’homme : archéologie, histoire, géographie, ethnographie… les sciences : médecine, botanique, géologie, littérature : poésie, linguistique…Faute de moyens pour numériser la collection complète (La bibliothèque Nationale de France a numérisé quelques numéros de la revue). Il a été jugé important de faire un dépouillement intégral de la revue. Le travail s’achèvera courant 2012.

Publié en janvier 2012 dans la Lettre de l’IRMC n°8

 

Sawssen Fray

Responsable de la bibliothèque et de la documentation

 

crédit photographique : © BNF

 

irmc

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook