Compte rendu de lecture du dernier livre de Jocelyne Dakhlia « Tunisie, le pays sans bruit »

Stéphanie Pouessel, anthropologue à l’IRMC vient de publier un compte rendu de lecture du dernier livre de Jocelyne Dakhlia, Tunisie, le pays sans bruit aux éditions Actes Sud, dans la rubrique « Lectures inédites » de la revue des mondes musulmans et de la méditerranée :

Pourquoi n’a-t-on pas « voulu voir et pas pu voir ce qu’était réellement la situation politique tunisienne » (p.48) ? C’est à partir de cette question que Jocelyne Dakhlia construit ce livre qui apparaît comme la libération d’un cri longtemps étouffé. L’on peut ressentir les années de silence que la dictature a imposées à tous et dont Jocelyne Dakhlia se libère ici d’une partie. Historienne tuniso-française, ses origines paternelles la relient à Metlaoui, berceau du soulèvement social inédit et précurseur en 2008. Bien que l’auteure précise avec humilité que ses écrits ne sont ici pas ceux d’une chercheuse mais la « lecture personnelle d’une citoyenne tunisienne, franco-tunisienne », ce livre est loin de constituer une lecture auto-centrée et affective, à l’instar de tant d’autres qui ont suivi janvier 2011, mais il apporte des clés théoriques de compréhension du regard ou plutôt de l’absence de regard objectif que nous portions sur la Tunisie, et plus largement sur le « monde arabe et musulman » jusqu’à l’avènement du dit printemps arabe… (La suite sur le site de la REMMM)


irmc

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *