L’identité irmcéenne

Raja Chaaba
Photographie de Raja Hamdia-Chaaba

Après une mission de près d’un an au sein du service comptabilité de l’Institut français de coopération, j’ai eu l’opportunité d’être recrutée à l’IRMC en 2004 en tant que gestionnaire puis de devenir responsable du service financier. J’ai en outre la charge de l’intendance, de la régie et d’une partie des ressources humaines. M’ennuyer dans mon travail était une chose que je redoutais. Après 9 ans, je peux dire que je n’en ai pas eu le temps car entre gérer les bobos de notre chère et vieille bâtisse (problèmes électriques, informatiques, inondations…) et jongler entre la gestion, les règles comptables et les desiderata des chercheurs et… des directeurs, ce n’est pas de tout repos !

Ce que j’apprécie à l’IRMC c’est l’ambiance, la convivialité. La cafeteria est un lieu que j’affectionne particulièrement. Elle est moche, même très moche et mesure à peine 7 m2 mais on s’y retrouve à 10, 12 et même plus en débordant dans le couloir pour boire un café, pour partager des repas délicieux préparés par notre chère Latifa, pour fêter des anniversaires, pour discuter, échanger, se détendre… Je suis sûre que beaucoup de lecteurs, visiteurs ont déjà senti les bonnes odeurs de cuisine et/ou entendu des éclats de rire !

La plupart des chercheurs, doctorants, directeurs qui sont passés par l’IRMC gardent le contact avec nous. De passage en Tunisie pour le travail ou des vacances, ils n’oublient pas de passer par la case IRMC. On dit que l’IRMC est une sorte de famille, c’est vrai. On s’apprécie, on s’aime, on s’accroche, on se dispute mais au final l’esprit de famille l’emporte. L’identité irmcéenne existe. J’occupe une fonction qui est souvent stressante et parfois ingrate, elle prend beaucoup de mon temps mais comme je l’ai dit à certaines personnes : « je n’aimerai quitter le navire IRMC pour rien au monde ». Merci à Pierre Robert Baduel qui m’a donné ma chance et avec qui j’ai beaucoup appris et un petit message à Pierre-Noel Denieuil : « cultiver le flou pour voir plus clair »… c’est possible ! Longue vie à l’IRMC et je ne pourrai terminer ces quelques lignes sans avoir une pensée pour notre chère Tunisie.

Publié en mai 2013 dans la Lettre de l’IRMC n°11

Raja HAMDIA-CHAABA

est responsable du service comptable et financier à l’IRMC.

Pour citer ce billet : Raja Hamdia-Chaaba, « L’identité irmcéenne », Le Carnet de l’IRMC, 17 septembre 2013. [En ligne] http://irmc.hypotheses.org/1167


irmc

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *